dimanche 29 novembre 2020

Année 2020

 Drôle d’année, fermeture du gym au printemps à cause de la pandémie COVID-19, température printanière très froide et maussade qui n’en finissait plus , pas trop pratique pour le vélo mais j’ai quand même fini l’année avec 5006 kms en date d’aujourd’hui...

J’avais décidé de me faire plaisir et de faire une randonnée jusqu’à Gaspé avec sacoches pour les vêtements , accessoires , sac de couchage ainsi que la tente . Donc départ le  jeudi 25, lendemain de la St-Jean-Baptiste fête nationale des Québécois avec l’espoir d’échapper au déluge annoncé pour la fin de semaine en Mauricie, météo qui s’annonce meilleure vers l’Est.

Premier arrêt prévu pour dormir sur la rive sud de Quebec mais à cause de la COVID, les campings étaient ouverts mais sans services sanitaires, une bonne douche après une centaine de kms , ça fait du bien mais pas possible donc de camping en camping , même résultat... Aussi bien se rendre à Montmagny pour trouver un motel...180 kms de vélo et la joie de prendre une bonne douche ...sans déballer mon équipement de camping... et comme les services sanitaires seront absents pour la suite des campings, aussi bien poursuivre avec les motels pour la durée du trajet...

Après l’arrêt à Montmagny , ont suivis Rivière du Loup , Rimouski , Amqui ( 2 nuits pour me reposer/ fatigue) , Pointe à la Croix, Bonaventure, Chandler , directement Gaspé en prenant la route Lemieux qui contourne le village de Percé et sa fameuse côte à 17 % pour l’avoir déjà fait 11 ans plus tôt... ce qui me raccourcit de 9 kms ... pour un total de 958 kms en 7 jours assis sur mon vélo... quel plaisir de rencontrer les gens du Bas du Fleuve et la Gaspésie... 

Mon retour devait s’effectuer en train comme je l’avais fait 11 ans plus tôt mais en appelant Via rail pour l’horaire du train , j’ai appris que celui-ci ne desservait plus la Gaspésie depuis 10 ans...stupéfaction...pas de problème, l’autobus est là...où plutôt était là mais COVID oblige , pas de transport par autobus en fonction encore donc appel à mon frère pour venir me chercher en amenant nos conjointes et visiter au retour Percé pour revenir par la magnifique route 132 jusqu’à la maison...

Quand même très content de mon année...

jeudi 11 juillet 2019

Ça fait bizarre de se faire dépasser par un avion sur l’autoroute....🛫

mercredi 10 juillet 2019

Un bel immeuble de Winnipeg...
On a roulés de la ligne Alberta/ Saskatchewan jusqu’à Winnipeg au Town & Country campground où 10 ans plus tôt, nous y avions arrêtés et force est de constater qu’aucune amélioration n’a été faite depuis .... bien au contraire .
Toute la journée du 05-07-19 a été passée à visiter la ville qui est fort belle.
06 Juillet , départ de Winnipeg et se diriger vers Kenora et prendre la 71 vers le sud pour visiter nos voisins américains en passant par Fort Francis et traverser la douane a International Falls au Minnesota et par le fait même, s’exempter les montagnes russes au nord des Grands Lacs par l’Ontario.
Nous sommes passés par Ironwood , Duluth , Iron Montain par la route 2 , c’est un trajet relativement plat et bien entretenu et qui nous a amenés à Sault Ste-Marie, Ontario.
09-07-19– c’est bien connu que l’on en a plus pour son argent aux USA , le litre d’essence a 1/2 prix de notre litre, les taxes aussi et même à mon réveil, j’étais déjà rendu à 65 ans... maudit que ça a passé vite...😊
Mais qu’à cela ne tienne, on reprend la route pour Owen Sound en passant par l’Ile de Manitoulin que l’on prend à Espanola . Le trajet en 🚣‍♀️ se fait en 1h45 et il fallait y être 1 hre avant le départ sinon la réservation ne tient plus et laisse la place à d’autres véhicules donc fallait prendre le bon moyen pour y arriver à temps , surtout que le gars de C-Tire ne parvenait pas à remplir ma bonbonne de propane correctement, il a fallu que je lui donne un cours accéléré.... le bon moyen fut la vitesse... et arrivés 5 min. à l’avance, j’étais le retardataire mais avons réussis embarquer quand même...
C’est vraiment là que j’ai arrêté le vélo et le périple pour embarquer dans la van et revenir vers l’est.

jeudi 4 juillet 2019

Parti à 8.30 , en empruntant l’entrée de l’autoroute qui est une légère montée, je constate que mon genou gauche n’est pas en forme et que le voyage de vélo tire peut-être à sa fin .
Depuis les dernières montées des Rocheuses où en voulant gravir la côte en danseuse ( debout sur les pédales) , j’ai ressenti comme un claquage à l’arrière du genou, si douloureux et soudain que la jambe ne pouvait plus supporter mon poids, par chance, je suis retombé assis sur ma selle au lieu de prendre une débarque.
Un arrêt s’est imposé et après un auto-massage, me revoilà prêt à repartir mais ne suis plus capable de pédaler debout... donc je finirai assis et les Rocheuses aussi sont finies.
Mais ce matin du 03 Juillet, comme un seul genou voulait continuer, après 50 kms, je lance la serviette, comme à la boxe où l’entraîneur s’exécute afin de protéger son boxeur de subir de graves dommages.
Je commençais à avoir du mal un peu partout autour de mon genou et veux limiter les dégâts ( s’il y a ).
Il y a 10 ans, mon frère et moi avions arrêtés à Dryden (Ont.) le 02 Juillet , car on trouvait que c’était un beau nom de place pour finir notre périple ( on a pensé à Ken Dryden ancien gardien de but du CH de MTL) et surtout après avoir perdu 18 lbs en 24 jrs pour ma part.
Donc je me retrouve le 03 Juillet et j’arrête à Walsh... tiens en l’honneur de Bob Walsh un bluesman montréalais  ....
Nous allons revenir tranquillement, tout en visitant ce qui peut sembler intéressant et pourquoi pas passer aux USA pour contourner les grands lacs jusqu’à Sault Ste-Marie et descendre vers Toronto et longer le bord du lac Ontario en s’arrêtant à Sandbanks beach.
À suivre

mardi 2 juillet 2019

Départ vers 9.00 sur une route dégarnie et vide ( de genre humain, habitations, arbres pour faire un arrêt à l’ombre ) comme le reste des Prairies. Je profite d’un petit vent de dos pour m’encourager mais j’avoue que rouler seul sans compagnon de vélo pour blaguer et dire des niaiseries sur de bonnes distances avec comme à peu près seule vue, la ligne d’horizon sape mon moral .
Mon petit hamster fonctionne à plein régime à essayer de trouver des points positifs à vivre où plutôt rester dans des endroits semblables où le mot distance prend tout son sens( distance entre les gens , habitations, villages,routes transversales et je peux dire ... de la modernité car il me semble avoir déjà vécu un semblant de cet époque..il y a quelques décennies... Bon yen , il faut être fait fort pour y vivre... Et plus je trouve ma province :  belle et moderne,sensuelle et vivante.
J’ai croisé mon premier cycliste chargé comme un mulet, un ti - japonais qui baragouinait plus mal que moi l’anglais mais on est parvenu à se comprendre par gesticulation et carte routière qu’il était débarqué à San Francisco et s’en allait voir le parc des dinosaures près de Taber...(qui n’est pas le diminutif du mot sacré que l’on connaît ) il arrivait de Vauhxall et après avoir retrouvé ses dinosaures, repartait pour l’Alaska...vélo où autre moyen, ne sais pas car mon japonais est trop basique pour avoir bien compris... Environ 5’5  , un gros 105 lbs et âgé, j’imagine à près de 70 ans, tout maigrelet et vacillant sur ses jambes lors de son approche vers moi avec sa carte routière pour me montrer ses trajets....
On s’est quittés tout en se souhaitant bonne route mutuellement. Je l’ai revu quelques fois dans mon miroir lors de pauses pipi, il roulait quand même pas mal pour un ti-vieux.
Finalement arrivé au Gas City Campground de Medicine Hat après 167 kms
Petit camping tranquille pour la nuit...jusqu’à ce que les gicleurs automatiques partent en pleine nuit et l’eau frappe sur la van, ça réveille en taber.....


lundi 1 juillet 2019

The Frank Slide

Descriptif de l’histoire de la Slide à Frank ...




dimanche 30 juin 2019

Samedi 29 juin.
Départ de Fernie vers 9.30 avec un gros 10 degrés ( 7 degrés à 7.00), pas chaud mais pour grimper ça fait l’affaire . 30 kms pour me rendre à Sparwood et une dizaine de plus afin de franchir la Crowsnest pass a 1396m. d’alt., disons que je pars à environ 980 m.
Tout allait bien jusqu’à Sparwood avec un bon vent de dos/côté mais la route s’est soudainement déplacée et me suit retrouvé avec un méchant vent de face pour passer cette fameuse passe, un tableau électronique indiquant la vitesse du vent à 53km/h... j’avais réellement hâte que la route se replace et que le vent devienne mon ami...ce qui s’ est produit une dizaine de kms plus loin et même en descendant, je roule moins vite à cause d’Éole mais comme je suis bon garçon 👦, le dieu du vent m’a littéralement emporté sur environ 150 kms avec vent de dos, fallait en profiter car à 10 kms de l’arrivée encore une fois , la route tourne et me voilà avec le vent de côté et en bourrasques ce qui demande de garder les mains serrées sur le guidon afin de le stabiliser et m’éviter d’être pousser sur l’autoroute.
Nous avions prévus arrêter au Bridgeview rv resort Campground pour se reposer et j’étais vraiment content de voir la pancarte indiquant 3 kms... et finir la journée avec 205 kms au compteur et rendu à Lethbridge ( la moitié de l’Alberta fait ) .
Mais je ne m’entendais surtout pas à débourser $ 75.00 pour un camping mais le propriétaire profite du long congé de Kanada day à Justin pour augmenter ses prix parce que c’est plein partout et que sur son site web, il est indiqué $ 48.00 ( un méchant profiteur) mais ça ne me tente pas de chercher d’autres choses. 😤🤐
Donc on profite de l’endroit ...zzzzzzzzzz

Dimanche 30 juin..... repos bien mérité.

Beau BBQ et cooler, prêt pour un party.